ACTUS

Seconde chance
Une alternative aux courtes peines d’incarcération


PROJET

Dans le cadre d’un partenariat entre l’association Chantiers-Passerelles et la fondation Terre Plurielle, les équipes de Bouygues TP Régions France ont accueilli des jeunes placés sous main de justice sur le chantier de la déviation de Montgalgan en Rhône-Alpes.

Dans le cadre d’un projet pilote d’accompagnement initié avec les services pénitentiaires de Chambéry (73), quatre jeunes âgés de 20 à 24 ans sont allés sur le terrain à la rencontre de professionnels. « Ces rencontres sont cruciale pour le bon déroulement des modules de remobilisation autour du travail d’intérêt général », explique Agathe Zebrowski, directrice de l’association Chantiers-Passerelles. L’équipe Travaux (Olivier Viret, Benjamin Loupien, Biagio Riccetti) s’est prêtée au jeu des échanges sur les caractéristiques du chantier, les parcours de chacun et le secteur du BTP. Un après-midi riche en apprentissages, agrémenté d’une visite chantier et d’échanges avec les compagnons autour d’une collation en fin de journée.

Cette initiative a été menée dans le cadre d’un partenariat entre l’association Chantiers-Passerelles* et la fondation d’entreprise de Bouygues Construction Terre Plurielle. « Je suis ravi de voir que les jeunes ont apprécié ce moment de partage sur le chantier. L’expérience pourra être reconduite autant de fois que nécessaire, c’est bien la moindre des choses », souligne Thierry Jussaume, parrain de Terre Plurielle.

Visite du chantier de la déviation de Montgalgan

Nouveau parcours à l'IEM de Noisy-le-Grand
Un parcours de santé


PROJET

La fierté, c’est le mot qui est ressorti du petit mot de Thierry Fistarol, Directeur Général de Brézillon, lors de l’inauguration lundi 21 septembre, du nouveau parcours de santé de l’Institut d’Education Motrice de Noisy-le-Grand, en présence de Jean-Philippe Politzer, Directeur de l’établissement et de Quentin d’Epenoux, délégué général de Terre Plurielle.

C’est Anthony, élève à l’Institut des Chemins de Traverse et fils de Ricardo Alves Martins, Compagnon chez Brézillon, qui a coupé le ruban du nouveau parcours pédagogique, réalisé cet été en un temps record par les équipes de l’entreprise générale de BTP, filiale de Bouygues Bâtiment Ile-de-France.

Plateforme en béton, scellement des poteaux, allées piétonnes, jeux en bois… Ce projet a été financé par Terre Plurielle, la fondation d’Entreprise de Bouygues Construction et réalisé par Brézillon qui a participé à cette initiative sous la forme d’un mécénat de compétences, en mettant à disposition le savoir-faire de ses collaborateurs, pour réaliser ce parcours de santé de plus de 80 m².

Cette initiative s’inscrit dans la politique citoyenne conduite par Brézillon sur ses territoires d’implantation et vient compléter les démarches d’insertion et les actions sociales et sociétales de l’Entreprise (Téléthon, Restos du Cœur…).

La direction de l’établissement s’est montrée particulièrement satisfaite de ces nouveaux aménagements et les enfants ont d’ores et déjà adopté ce parcours ludique qui les aidera dans la prise en main de leurs fauteuils.

Un homme généreux
Les Restaurants du Cœur - Relais du Cœur du 93


PROJET

Yannick Deloeuvre est compagnon chez Bouygues Bâtiment Ile-de-France et parrain de la fondation Terre Plurielle. Bienveillant, il s’investit au quotidien auprès de ceux qui en ont besoin. Portrait.

 

Vendredi 11 septembre, la marotte des Restos du Cœur de Seine-Saint-Denis inaugurait la nouvelle mezzanine, réalisée en partie grâce au financement de la fondation Terre Plurielle, en présence de Yannick Deloeuvre, Elodie Gros et Laurence Cossard, les parrains et marraines du projet, ainsi que Catherine Boban, directrice Ressources humaines de Rénovation Privée et Quentin d’Epenoux, délégué général de Terre Plurielle.

Magie à l’hôpital
Magie à l’hôpital – Du rêve pour les enfants


PROJET

Le 2 septembre dernier, l’association Magie à l’hôpital révélait la sortie d’un DVD dédié aux enfants hospitalisés pour qu’ils puissent apprendre à leur tour à réaliser des tours de magie. Un projet financé par la fondation Terre Plurielle.

L’association Magie à l’hôpital organise des spectacles de magie dans plusieurs hôpitaux pédiatriques, et offre l’opportunité aux enfants de réaliser un de leur rêve : rencontrer des artistes ou des sportifs, participer à des émissions de télévision… À l’occasion d’un spectacle de magie organisé à l’hôpital pédiatrique Clocheville de Tours le 2 septembre, les magiciens de l’association ont distribué aux enfants un DVD qui leur permettra d’apprendre à faire des tours de magie. Terre Plurielle a financé à hauteur de 15 000 euros la création de ce DVD qui sera distribué à plus de 1 500 enfants hospitalisés.

François Pitti

« Je connais l’association depuis plusieurs années et je suis impressionné par la passion, le sérieux et l’investissement de toute l’équipe au service des enfants. Je suis très fier que la fondation Terre Plurielle ait soutenu ce projet », explique François Pitti, parrain de l’association qui a prêté sa voix au DVD.

 

Témoignages

 

« Quand l’éducatrice de l’hôpital est entrée dans la chambre de notre fille, la magie a opéré. Les mots « spectacle, magie » se sont mis à danser et les nuages ont disparu, laissant place à un ciel bleu aux couleurs de l’espérance. Une porte s’est ouverte… »

Une maman

 

« C’est une grande satisfaction de voir les enfants retrouver confiance en eux et oublier quelques instants la maladie et les soins lors de nos interventions. »

Éric Frot – Directeur et fondateur de l’association Magie à l’hôpital

 

 

Pour en savoir plus sur l’association, consultez le site web.


L’histoire d’un enfant du Mekong
Magie à l’hôpital – Du rêve pour les enfants



souk

Originaire du Laos, Souk Teso n’a pas oublié ce que l’association Enfants du Mekong a fait pour lui. Aujourd’hui ingénieur Travaux chez Bouygues Bâtiment International en Thaïlande, il a trouvé l’occasion de témoigner sa gratitude à l’association…

 

078 (2) Clipboard03

L’histoire de Souk est exemplaire. Laotien d’origine, il a dix ans quand il arrive en France avec sa famille, en 1993. Trois ans plus tard, alors que ses parents retournent au Laos, lui choisit de rester. Il est alors accueilli dans un foyer de l’association Enfants du Mekong, à Asnières.

«J’y ai vécu jusqu’à l’âge de 25 ans, raconte-t-il. Cela m’a permis d’effectuer toute ma scolarité en France, depuis le collège jusqu’à l’école nationale supérieure des Arts et Métiers. Sans l’association, je n’aurais certainement pas eu le même parcours… »

Son diplôme d’ingénieur en poche, Souk Teso est embauché chez Bouygues Construction puis part pour la Thaïlande au bout de quatre ans. Aujourd’hui responsable de production sur le projet de la tour MahaNakhon, il est fier de participer à l’un des chantiers les plus emblématiques de Bangkok. Avec ses 314 mètres, cette tour sera tout simplement le plus haut édifice du pays et du groupe Bouygues !

 

PERSONNE____________0000025714

Dans le même temps, à près de 10 000 kilomètres de là, Grégoire d’Escrivan commence à structurer un projet un peu spécial. L’idée de ce contrôleur de gestion de Bouygues UK, ancien volontaire pour Les Enfants du Mekong ? Solliciter Terre Plurielle, la fondation d’entreprise de Bouygues Construction, pour soutenir un projet de rénovation d’une école et d’un foyer dans le nord de la Thaïlande.

« Terre Plurielle a accepté sous réserve qu’il y ait un second parrain sur place. C’est comme cela que Grégoire et moi sommes entrés en contact. J’ai accepté sa proposition sans hésiter une seconde », explique Souk, qui se rendra régulièrement sur le site pour suivre l’avancement du projet.

« J’ai abordé cet engagement avec beaucoup d’enthousiasme et d’émotion, confie-t-il. Je peux enfin remercier très concrètement Enfants du Mekong à qui je dois tant. »

Souk Teso, un des parrains du projet de Terre Plurielle en Thaïlande (c)DR