ACTUS

Seconde chance
Une alternative aux courtes peines d’incarcération


PROJET

Dans le cadre d’un partenariat entre l’association Chantiers-Passerelles et la fondation Terre Plurielle, les équipes de Bouygues TP Régions France ont accueilli des jeunes placés sous main de justice sur le chantier de la déviation de Montgalgan en Rhône-Alpes.

Dans le cadre d’un projet pilote d’accompagnement initié avec les services pénitentiaires de Chambéry (73), quatre jeunes âgés de 20 à 24 ans sont allés sur le terrain à la rencontre de professionnels. « Ces rencontres sont cruciale pour le bon déroulement des modules de remobilisation autour du travail d’intérêt général », explique Agathe Zebrowski, directrice de l’association Chantiers-Passerelles. L’équipe Travaux (Olivier Viret, Benjamin Loupien, Biagio Riccetti) s’est prêtée au jeu des échanges sur les caractéristiques du chantier, les parcours de chacun et le secteur du BTP. Un après-midi riche en apprentissages, agrémenté d’une visite chantier et d’échanges avec les compagnons autour d’une collation en fin de journée.

Cette initiative a été menée dans le cadre d’un partenariat entre l’association Chantiers-Passerelles* et la fondation d’entreprise de Bouygues Construction Terre Plurielle. « Je suis ravi de voir que les jeunes ont apprécié ce moment de partage sur le chantier. L’expérience pourra être reconduite autant de fois que nécessaire, c’est bien la moindre des choses », souligne Thierry Jussaume, parrain de Terre Plurielle.

Visite du chantier de la déviation de Montgalgan